Les origines

UNE VISION

Tout commença en 1976, au milieu d’une crise horlogère, quand Monsieur Raymond Weil décida de fonder sa propre entreprise et de donner vie à sa vision de ce que devait être l’horlogerie Suisse afin d’apporter une nouvelle dimension à la profession. Les créations de Monsieur Weil furent immédiatement plébiscitées tant par les amateurs d’horlogerie que par les connaisseurs. Une fois solidement implanté en Suisse et porté par son enthousiasme et son expérience, le fondateur de RAYMOND WEIL explora l’Europe puis le monde entier pour mettre en place un réseau international. RAYMOND WEIL est aujourd’hui une marque reconnue et l’un des fleurons de l’industrie horlogère Suisse.

L’IDENTITÉ SE FORGE

Après une période de croissance rapide, l’entreprise eut besoin de se développer et d’accroître sa compétitivité. Afin d’atteindre ses objectifs, le gendre de Raymond Weil, Olivier Bernheim, rejoignit en 1982 ce qui allait devenir une entreprise familiale. Il modernisa la structure et l’organisation, développa de nombreux marchés et prit la tête du marketing et de la communication. Son arrivée renforça l’idée d’entreprise familiale indépendante chère à Raymond Weil. Olivier Bernheim deviendrait Président Directeur Général de RAYMOND WEIL en 1996.

La marque fut toujours influencée et inspirée par la musique, et les noms des collections seraient le reflet de cette passion dès 1984 avec la collection Amadeus. Nommée en hommage au compositeur classique Autrichien Mozart, elle fut lancée conjointement au film de Milos Forman du même nom. Les noms de collections inspirés de la musique deviendraient dès lors  une caractéristique de l’identité de la marque : Fidelio, inspirée du seul opéra de Beethoven, Traviata ou encore Saxo.

D’autres collections cultes forgèrent la personnalité de la marque : Toccata, la collection féminine Fantasia, et l’emblématique Othello, mélange de technologie avant-gardiste et de design raffiné avec ses garde-temps ultra fins et créée en 1986 pour célébrer le dixième anniversaire de RAYMOND WEIL.

 

 

 

Savoir-faire & expertise

NOUVELLES ÉTAPES

Une nouvelle étape dans le développement de RAYMOND WEIL dans le milieu de l’horlogerie de luxe Suisse fut franchie au début des années 90 avec le lancement de la collection mixte Parsifal, mélange original de complications, matériaux nobles, finitions méticuleuses et design innovant.

Tango, mélange de fonctionnalité et d’esthétique avec ses boîtiers ronds ou rectangulaires aux proportions harmonieuses fut un succès immédiat. Tradition, une autre collection emblématique, fut créée durant la même période avec un style classique et raffiné incarnant l’héritage de l’horlogerie dans sa version la plus épurée.

Côté publicité, RAYMOND WEIL prit soin de consolider son implication dans le domaine artistique au travers de ses différentes actions de communication. En 1994, la campagne Precision Movements qui faisait le portrait de danseurs en apesanteur fut récompensée et permit d’asseoir un peu plus l’identité de la Marque.

 

 

 

INNOVATION & TECHNOLOGIE

En 1999, la marque eut la volonté de contrôler totalement le design de ses montres et d’embrasser les dernières innovations technologiques. Un département Recherche & Développement fut créé et fut depuis à l’initiative de nombreuses innovations exclusives à RAYMOND WEIL comme la complication Two Time Zones (double fuseaux horaires) ou le système de bracelets interchangeables breveté de la collection féminine Shine. Quelques années plus tard, la collection exclusivement masculine et automatique Don Giovanni Così Grande serait introduite, établissant par la même le savoir-faire horloger et la précision technologique de RAYMOND WEIL.

L’indépendance est un état d’esprit

UNE NOUVELLE GÉNÉRATION

En 2006, pour le 30ème anniversaire de la marque, Pierre et Elie Bernheim, la troisième génération de RAYMOND WEIL, rejoignirent l’entreprise, assurant la continuité familiale et par la même équilibre, stabilité et longévité

Désireux d’apporter leur propre vision et savoir-faire, ils concentrèrent leurs efforts sur le développement de collections contemporaines et techniquement évoluées qui furent d’indiscutables succès. La collection high-tech masculine Nabucco fut la première de la Marque à offrir un diamètre imposant de 46mm, une étanchéité à 200m ainsi qu’un matériau sophistiqué : la fibre de carbone. Un chronographe à rattrapante avec indicateur de réserve de marche, une première dans l’histoire de l’entreprise, équipa l’édition limitée Nabucco Cuore Caldo, produite à seulement 500 exemplaires.

La collection mécanique mixte Freelancer porterait deux innovations dans l’histoire de la Marque : l’introduction d’un balancier visible et la création d’une ligne féminine automatique. En 2009, les femmes se virent offrir leur propre collection: Noemia. Avec ses courbes douces et ses matériaux précieux, elle n’eut dès lors de cesse de charmer les femmes.

 

DÉVELOPPEMENT & RENFORCEMENT

Savoir horloger et expertise technique furent également introduits dans la collection Maestro  créée l’année suivante, plus particulièrement dans la Maestro phase de lune, la première complication phase de lune sur mouvement automatique de la Marque, et la Maestro Phase de Lune Semainier équipée de fonctions quantième, jour, mois, semaine et phase de lune sur mouvement automatique proposant une autonomie de 42 heures. L’utilisation de ces garde-temps fut l’objet d’une attention toute particulière puisqu’ils proposent des boutons poussoirs inédits inclus dans le boîtier et permettant un réglage sans l’aide d’outils.

C’est durant cette même période que RAYMOND WEIL renforça son implication dans le monde de la musique en construisant de solides partenariats avec des évènements reconnus comme les BRIT Awards, l’un des rendez-vous les plus glamours et les plus notables de l’univers de la musique, pour lequel la marque est un partenaire officiel depuis 2008.

 

La précision est mon inspiration

35 ANS DE SUCCÈS

Célébrant le 35ème anniversaire de la Marque, la collection féminine Jasmine fut lancée avec succès la même année.

2011 vit le lancement de la nouvelle campagne publicitaire et slogan : Precision is my Inspiration. La campagne représentait des garde-temps portés par des modèles dans l’atmosphère luxueuse et raffinée de la salle de concert du « Victoria Hall » à Genève et restait en phase avec l’esprit dynamique et novateur de la Marque. Elle gravitait autour de la source constante d’inspiration de RAYMOND WEIL : la musique.

Une année plus tard, RAYMOND WEIL proposait une toute nouvelle illustration de ses influences musicales et artistiques avec une campagne d’images saisissantes de beauté : des partitions musicales s’envolant et dévoilant les créations horlogères de la Marque, illuminées par un halo de lumière. Une campagne riche de références et d’élégance à l’image d’une marque qui occupe une place unique dans l’industrie horlogère de luxe.

 

L’HORLOGER MÉLOMANE

Music was to become ever more important for the brand with 2013 being a year rich in music partnerships and events. The Brand designed an impressive booth for the Baselworld fair – the world’s biggest watch and jewellery show – in the form of a 9 meter high cello, the world’s biggest solid wood cello.

Strong partnerships with iconic venues like the Royal Albert were tied in addition to renewed alliances with charities of the like of VH1 Save The Music Foundation, ACMF and Nordoff Robbins and glamorous events like the BRIT Awards.

The Music Icons series campaign was launched celebrating unique artists and brands such as Frank Sinatra, Gibson guitars, Sennheiser and Nicola Benedetti. RAYMOND WEIL celebrated its 40th anniversary with the Fab Four and a new maestro The Beatles limited edition followed by limited edition for Buddy Holly and the iconic David Bowie.

Inspiration, creativity and most of all innovation were celebrated with milestones for the brand such as its first tourbillon, a unique patented interchangeable bracelet system for the shine collection showcased partnership with French maison Repetto Paris and the development its first in-house movement creation with the Calibre RW1212.

The Geneva Company brings out watchmaking excellence and music inspiration staying more than ever true to its motto: Precision Movements.

LES HOMMES DERRIÈRE LA MARQUE

La Marque genevoise fait partie du cercle restreint des maisons horlogères suisses à ne pas avoir quitté leur patrimoine familial. A présent sous la houlette d’Elie Bernheim après 18 années sous la direction de son père Olivier Bernheim, l’entreprise fondée en 1976 par Mr Raymond Weil (grand-père d’Elie Bernheim) poursuit son développement et consolide son statut parmi les grands noms de l’horlogerie suisse. Les 3 générations ont rassemblé leurs talents et leur expérience assurant la relève de ce patrimoine exceptionnel, la succession familiale et garantissant stabilité et continuité. Créativité, savoir-faire horloger, accessibilité et surtout indépendance : la dynastie RAYMOND WEIL invente et se réinvente avec audace au fil des années, tout en conservant l’ADN qui est à l’origine de son succès.

ELIE BERNHEIM

Directeur Général

Elie Bernheim rejoint la société en 2006 après avoir été diplômé de la prestigieuse Ecole Hôtelière de Lausanne. En tant que membre de la troisième génération de la société familiale, Elie – petit-fils de M. Raymond Weil – est le garant de la continuité de l’héritage de la marque, fondé sur le savoir-faire horloger et l’adhésion sans faille à ses valeurs.

Expert en horlogerie, en marketing et en gestion d’entreprise, Elie Bernheim a été en charge ces dernières années du développement et de l’optimisation de la stratégie mondiale de RAYMOND WEIL. C’est dans le respect permanent de l’héritage qui lui a été confié, clé de voûte du succès remarquable de la Marque horlogère au fil des années, qu’Elie Bernheim a fait ses premières armes au sein de la société.

Son sens des valeurs traditionnelles combiné à une vision empreinte de fraîcheur et de jeunesse en font l’atout parfait pour gérer l’identité de la Marque, la communication et les réseaux sociaux, permettant ainsi à RAYMOND WEIL de se rapprocher de ses clients d’une façon nouvelle et interactive.

Grâce à sa curiosité et son enthousiasme, il a acquis une grande connaissance des marchés lui permettant aujourd’hui d’entretenir des relations privilégiées avec les partenaires de la Marque.

Elie Bernheim est nommé CEO de RAYMOND WEIL en avril 2014, succédant ainsi à son père Olivier Bernheim, qui avait intégré la société familiale en 1982 et en était devenu le Président directeur général en 1996.

Mélomane averti, il s’est perfectionné au piano avant de se spécialiser dans le violoncelle. Essentiellement transmise par sa mère pianiste professionnelle, la passion de la musique est aujourd’hui un second souffle qui anime chaque nouveau développement produit ou orientation marketing chez RAYMOND WEIL.

OLIVIER BERNHEIM

President

Quelques années après la création de la marque RAYMOND WEIL, Olivier Bernheim rejoint l’entreprise horlogère en 1982, à la demande de son beau-père, M. Raymond Weil.

C’est par son dynamisme, son esprit visionnaire, mais aussi grâce à son habileté à créer et maintenir des relations privilégiées qu’Olivier Bernheim, Président et Directeur Général de la Marque, a entrepris de restructurer, développer et consolider la présence et l’image de RAYMOND WEIL à travers le monde, sans que la Marque ne perde pour autant son identité familiale.

La stratégie mise en œuvre ces dernières années – dont il a été le fer de lance – a assurément contribué au rayonnement de RAYMOND WEIL sur l’univers de l’horlogerie. Parmi les facteurs clés du succès de l’entreprise : une expansion significative de la Marque à l’échelle internationale, un renouvellement de l’offre produits avec l’introduction de nouvelles pièces mécaniques plus sophistiquées et un renforcement des collections d’entrée de gamme ; un élargissement de la stratégie de communication.

Au-delà de son fort attachement à préserver l’indépendance de la société RAYMOND WEIL, les plans d’Olivier Bernheim pour les années futures visent à augmenter son degré de notoriété sur des marchés matures et à renforcer son implantation sur des marchés clés (Chine, Inde, Russie…) aux très forts potentiels, par le biais de shop-in-shops et de boutiques exclusives.

Sur le plan personnel, sa vie privée est aussi rythmée que son quotidien professionnel. Partageant une forte passion pour la musique avec toute sa famille, Olivier essaie toujours de s’évader du réel via les opéras. Sa définition du luxe? Avoir du temps pour profiter de sa famille et de son amour de la nature.